La région du Sud-Ouest de la Colombie englobe les départements du Cauca, du Huila et du Nariño. Voyager dans les hauts plateaux du Sud-Ouest c’est traverser de grandes étendes et divers paysages. C’est marcher au travers le panorama désertique du désert de la Tatacoa parsemé de nombreux cactus, puis passer par de grandes vallées, des páramos et des forêts luxuriantes pour enfin contempler ou grimper les hauts sommets enneigés de la cordillère des Andes. La région du Sud-Ouest offre un cadre idéal pour une randonnée en Colombie, pour des visites chargées d’histoire grâce aux merveilleux sites archéologiques classés à l’UNESCO. Cette région est située au carrefour entre monde andins et racines afro-colombiennes, entre modernité et monde précolombiens. Un voyage sur un territoire qui ravira aussi bien les férus d’histoire, les passionnés de randonnée que les amateurs de Salsa qui trouveront leur bonheur dans l’ambiance survoltée de Cali.

 

Le village de Villavieja est un tout petit village fondé en 1550 aux portes du désert de la Tatacoa. Deuxième zone aride de la Colombie après la région de la Guajira, à l’extrême nord-est du pays, la Tatacoa est un écosystème sans égal situé au centre d’une zone de montagnes humides. Le thermomètre atteint fréquemment les 40 degrés et cette région aride et un dédale de roches en érosion qui forment des labyrinthes de ravines pouvant atteindre jusqu’à 20 mètres de profondeur. Le désert de la Tatacoa est caractérisé par des étendues de sable rougeâtre, de parois rocheuses ocres et dorées dans la zone de Cuzco et de dunes grisâtres formant parfois des cheminées naturelles dans la partie de Los Hoyos.

Accessibilité au désert de la Tatacoa

Le désert de la Tatacoa d’une superficie de 330km2 est situé à 37km au nord de la ville Neiva et à 4 km du petit village de Villavieja dans le département de la Huila. Accessible en véhicule, 6h de route sont nécessaires pour rejoindre le désert via Bogota ou le désert est également accessible en avion, 1h de vol puis 1h de transfert sont nécessaires depuis Bogota.

Les activités possibles dans le désert de la Tatacoa

Sa situation sur la ligne de l’Equateur, fait du désert de la Tatacoa un haut lieu de l’astronomie, idéal pour y observer les constellations visibles des deux hémisphères. Il y a d’ailleurs un observatoire astronomique où vous pourrez explorer la voie lactée à l’aide de deux caméscopes.

 

ITK Voyage propose à ses voyageurs passionnés d’histoire et d’archéologie de partir à la découverte de San Agustin et son fascinant parc archéologique. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1995, il est chargé de vestiges historiques datant de l’époque précolombienne. San Agustin est une étape agréable nichée au cœur de la campagne de la région du Sud-Ouest de la Colombie. Elle regorge de nombreux monuments mégalithiques, dolmens funéraires, grandes statues de pierres datant de plusieurs millénaires.

Accessibilité de la région de San Agustin

San Agustin est situé à 129km au Sud-Est de la ville de Popayan. Accessible en véhicule, 5h de route sont nécessaires depuis Popayan ou 4h de route depuis Neiva.

La Nature et la biodiversité de la région de San Agustin

La bourgade de San Agustin est située dans une région rurale du Sud-Ouest de la Colombie, au cœur de paysages bucoliques et montagneux de la haute vallée du rio Magdalena, le plus long fleuve de Colombie. Les 500 vestiges archéologiques précolombiens, totems et tombes en pierre, sont éparpillés dans la nature environnante de San Agustin.

L’histoire de la région de San Agustin

Les historiens savent encore peu de choses sur la culture précolombienne et le peuple qui a vécu dans la vallée de la Magdalena entre le 6e et le 9e siècles. Les monolithiques et sépultures avaient pour rôle, selon les croyances anciennes, de relier entre eux les hommes, les morts et les dieux. Les monuments taillés à même la roche volcanique, sont de forme, de taille (entre 20cm à 7 mètres) et de signification différentes. La visite de ses sites archéologiques est vraiment très enrichissante.

Les activités possibles dans la région de San Agustin

Lors de votre visite à San Agustin, il est possible de découvrir les nombreux vestiges archéologiques sur deux jours en véhicule, en Jeep, à cheval ou en randonnant pour les plus sportifs. Les principaux sites sont le Parc Archéologique principal à 2km de San Agustin et Los Idolos à 25 km au nord-est du village. Vous apprendrez tous sur l’histoire et l’art précolombien en découvrant le musée archéologique et les fouilles archéologiques avec leurs totems et leurs symboliques en forme de jaguars, grenouilles, aigle etc.

 

Tierradentro (« vers l’intérieur des terres ») est tout comme San Agustin, un des parcs archéologiques les plus remarquables de Colombie. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, il reste relativement isolé des grandes voies touristiques, car quelque peu difficile d’accès. Le site archéologique est constitué de centaines d’hypogées (tombes souterraines) creusées à même la roche volcanique et dispersées dans les montagnes environnantes.

Accessibilité de la région de Tierradentro

Le hameau de Tierradentro est situé à 1 700 mètres d’altitude, au Sud-Est de la Colombie, à 5h de route de la ville de Popayan, les hypogées à fresques du parc archéologique de Tierradentro comptent parmi le deuxième site archéologique de Colombie. C’est pourtant un lieu peu visité, car on y accède par des routes mal desservies, parfois de terre, mais c’est une visite hors des sentiers battus qui ravira les voyageurs en recherche d’authenticité et de nature.

Les activités possibles dans la région de Tierradentro

Les vestiges archéologiques de Tierradentro se visitent en une journée de randonnée (environ 14km) au travers de sublimes paysages vallonnés sur des chemins fleuris et arborés, au travers des champs de café, de yuca, des bananeraies, le tout avec un panorama sur les montagnes environnantes. Pour les randonneurs, il est possible de débuter la journée par une ascension matinale jusqu’au site d’El Aguacate (2000m d’altitude), pour contempler un panorama spectaculaire sur toute la région.

Pour les moins grands marcheurs, il est également possible d’adapter la visite en faisant une boucle plus courte et en visitant le site de la Pyramide, lieu sacré pour les indigènes locaux.

 

Prénommée la « ville blanche », la ville coloniale de Popayan se situe au Sud-Ouest du pays à 1740m d’altitude dans une belle région vallonnée. Pour un circuit touristique autour de l’histoire et les traditions de Colombie, ITK voyage vous propose cette étape pour un séjour dans une magnifique ville coloniale.

Accessibilité de la région de Popayan

La ville de Popayan est située à l’extrême Sud de la vallée du Cauca, à 133km au Sud de la ville de Cali, soit à 3h de route. Popayan se situe également à 5h de route de Tierradentro et de San Augustin et à 1h10 de vol de Bogota.

La Nature et la biodiversité de la région de Popayan

Popayan est placée dans une région aux reliefs tourmentés, car située au point de jonction entre la cordillère Centrale et Occidentale des Andes. Les environs de Popayan sont d’une riche diversité : des réserves naturelles avec plus de 280 espèces d’oiseaux, le parc national naturel de Puracé (45km au Sud-Est), les thermes naturels de Coconuco (30km au Sud-Est) et le petit village de Silvia (57km au Nord-Est).

L’histoire de la région de Popayan

Historiquement peuplé par la culture Tumaco avant la colonisation, Popayan a été fondé en 1537 par le conquistador Sebastián de Belalcázar et dépendait de l’autorité de Quito (Equateur). Aujourd’hui encore, la ville située sur la route transaméricaine entretient de proches affinités avec l’Equateur et le Pérou et beaucoup d’habitants sont d’origine andine. La ville de Popayan est surnommée la « Ciudad Blanca » en raison de ses façades blanches chaulées. Depuis les nombreuses affluences religieuses de l’époque coloniale – jésuites, dominicains, franciscains, carmes, augustins, bethlémites –, la ville possède un riche patrimoine architectural avec de très nombreuses églises. Hélas, la ville a connu des tremblements de terres désastreux, dont le dernier en 1983 qui a fait près de 300 décès. Le célèbre artiste Colombien Fernando Botero a d’ailleurs peint une toile de la ville de Popayan détruite. Malgré tout, cette magnifique ville coloniale a su renaître de ses décombres et s’est incroyablement bien restaurée.

Les activités possibles dans la région de Popayan

Popayan se visite en une demi-journée à pied, car l’ensemble des monuments sont réunis dans son cœur historique composé d’une douzaine de rues. Le meilleur moment de l’année pour visiter la ville de Popayan est lors de la Semaine Sainte – fin mars, début avril- car les processions et traditions sont parmi les plus belles du pays. Il faut toutefois réserver ses hébergements très en avance.

 

Marché typique et traditionnel tous les mardis avec la communauté autochtone de Guambianos.

Accessibilité de la région de Silvia

A 50km au Nord-Est de Popayan, soit à 1h30 de route, la petite bourgade de montagne de Silvia est célèbre pour son marché traditionnel du peuple indien Guambianos.

L’histoire de la région de Silvia

La communauté indigène Guambianos est l’une des plus traditionnelles de Colombie. Originaire des landes glacées entre le parc national naturel Purace et le Nevado del Huila, les Guambianos vivent dans le respect de la terre et cultivent fruits et légumes, élèvent de tilapias (poissons d’eau douce), et cueillent des plantes médicinales. Très attachés à leurs traditions et coutumes, les Guambianos sont d’excellents tisserands et sont reconnaissables par leur tenue traditionnelle : chapeau trilby, jupe bleue et châle noir frangé de rose pour les hommes et jupe noire et châle bleu frangé de rose pour les femmes.

Les activités possibles dans la région de Silvia

Le marché de Silvia se visite uniquement le mardi, jour où les Guambianos se rendent sur la place principale de Silvia pour y vendre leurs objets artisanaux, fruits, légumes, plantes médicinales, poissons, viandes. Depuis l’église de la place principale, on peut observer un magnifique panorama sur la campagne environnante.

Accessibilité aux thermes de Coconuco

Situé à 2560m d’altitude à 30km au Sud-Est de Popayan, soit à 1h de route, le petit village de Coconuco offre de magnifiques panoramas sur la nature environnante.

Les activités possibles aux thermes de Coconuco

Coconuco est connu pour ses sources chaudes thermales aux vertus curatives et ses bains de boue aux propriétés thérapeutiques et relaxantes. Les thermes d’Agua Tibia offre détente et bien-être.

Accessibilité de la région de Puracé

Situé à 45km au Sud-Est de Popayan, soit à 1h30 de route, le parc national naturel de Puracé d’une superficie de 83 000ha est le territoire des indiens Puracé.

La Nature et la biodiversité du Parc National Naturel du Puracé

Le parc National Naturel du Puracé est l’endroit où prennent leurs sources 4 grandes rivières traversant la Colombie : la Magdalena, la Cauca, la Caqueta et la Patia. Le parc se trouve au niveau de la chaîne volcanique des Coconucos et offre une incroyable biodiversité (oiseaux, papillons, ours à lunettes, puma, tapirs) avec différents écosystèmes. C’est le seul endroit en Colombie où l’on peut observer les condors des Andes à l’état sauvage. Le volcan Puracé à 4650m altitude, est le plus haut des sept volcans de la chaîne.

Les activités possibles dans le Parc National Naturel du Puracá

Le décor du parc national naturel du Puracé offre des paysages et des terrains de jeux incroyables pour les randonnées, treks ou ascensions. Les sentiers de randonnée empruntent des sources thermales, des cascades et contournent de superbes lacs. L’ascension du volcan Puracé se fait en une journée, elle n’est pas technique en soit, mais demande tout de même de bonnes conditions physiques. Le volcan de Puracé est toujours considéré comme le plus actif de la région avec 17 éruptions depuis 1948. Vous pourrez observer ses fumerolles de gaz sulfirique depuis le rebords de son cratère de 500m de diamètre.

 

Troisième plus grande ville de Colombie, Santiago de Cali est la capitale mondiale de Salsa.

Accessibilité de la région de Cali

Situé à 1080m d’altitude dans les contreforts escarpés des cordillères occidentale et centrale, Cali est la troisième plus grande ville de Colombie située au Sud-Ouest du pays. Cali est à 3h de route de Popayan, 1 h de vol de Bogota et 50 minutes de vol de Medellin.

Les activités possibles à Cali

De son nom entier, Santiago de Cali, est connu pour être la capitale mondiale de la Salsa. Plus qu’une simple pratique de la danse, la Salsa est ici un art de vivre. Une étape agréable entre la région caféière et les sites archéologiques autour de Popayan. La ville se distingue pour sa culture afro-colombienne, sa gastronomie, son zoo (l’un des plus grands d’Amérique latine), son cœur colonial et ses nombreuses écoles de Salsa.