Au-delà des Andes orientales, les paysages s’abaissent progressivement vers le sud et l’est pour laisser place à d’immenses plaines, prairies verdoyantes puis savanes de la région de Llos Llanos. Au-delà de ses grandes espaces, débute la dense et épaisse forêt Amazonienne. Ses deux régions couvent à elles seules près de 70% du territoire colombien, mais sont pour autant les régions les moins densément peuplé du pays. C’est dans la région de Llos Llanos, dans le parc national naturel de la Macarena que se trouve la plus belle rivière du monde, le Caño Cristales.

Plus au sud-est, la forêt Amazonienne de Colombie a pour capitale Leticia, ville située sur fleuve Amazone délimitant une frontière naturelle entre le Brésil et le Pérou. C’est à ce carrefour des langues, des cultures et des traditions culinaires que commence votre voyage en Amazonie. La forêt amazonienne est composée d’une épaisse jungle vierge, parfois difficile d’accès, mais ayant une faune et une flore exubérant que vous ne trouverez que dans cette région du monde.

A une et deux heures de Bogota en avion, un court séjour au Caño Cristales et/ou en Amazonie ravira les amoureux de nature souhaitant découvrir une Colombie riche d’une biodiversité extraordinairement préservée.

 

Dans les confins de la Colombie se trouve la plus belle rivière du monde, prénommée également la rivière aux cinq couleurs, le Caño Cristales. Ce site, classé au patrimoine naturel de l’UNESCO, se trouve dans le parc national naturel de la Sierra de la Macarena au centre du pays. Cette rivière enchantée doit sa réputation aux algues endémiques dénommées « macarenia clavigera » qui tapissent le fond rocheux de la rivière et qui, de juin à novembre, lui donnent une coloration jaune, bleu, vert, noir et rouge.

Accessibilité au Caño Cristales

Le Caño Cristales est accessible uniquement par les airs via un petit avion de 6 à 10 places. Il y a plusieurs vols par semaine, au départ de Bogota ou Villavicencio vers le petit aéroport de La Macarena. L’accès au parc de juin à novembre, est réglementé pour protéger l’écosystème fragile (nombre de personne par jour, crème solaire est prohibé, …).

La Nature et la biodiversité du Caño Cristales

Un circuit au Caño Cristales dure 3 ou 4 jours, et vous emmène à la découverte d’une beauté naturelle sans pareil : une rivière parsemée de couleurs vives naturelles, de vasques, de cascades, de piscines naturelles et de tunnels. Durant cette incroyable séjour, il est possible de se baigner dans des retenues d’eau thermal d’un bleu cristal, d’observer de nombreuses espèces d’oiseaux (parmi les 420 identifiées dans le parc), d’iguanes, tortues et de contempler le coucher du soleil colorer les plaines d’une palette de couleurs chaudes.

 

Leticia se trouve au milieu de la jungle Amazonienne, à la frontière entre le Pérou et le Brésil sur le bord de l’immense fleuve Amazone, long de 6 437km. Le fleuve Amazone est parcouru par des canoës de bois sur lesquels s’entassent des sacs de riz, des bananes plantains et des cargaisons odorantes de poissons frais ou séchés. Que ce soit en vous enfonçant dans l’épaisse forêt primaire, en naviguant sur le fleuve Amazone ou sur ses nombreux rios (affluents), vous serez émerveillés par la beauté grandiose des paysages et de la richesse culturelle de l’Amazonie Colombienne.

Accessibilité de la région de Leticia

La petite ville Amazonienne de Leticia est facilement accessible en avion depuis Bogota, comptez 2 heures de vol. Ensuite pour rejoindre les lodges ou les réserves naturelles protégées, il faut compter en 1h à 3h00 de navigation.

La Nature et la biodiversité de la région de Leticia

Un voyage au travers l’Amazonie Colombienne vous amènera à découvrir de nombreuses réserves naturelles le long du fleuve Amazone ou du Rio Yavari. Vous découvrirez la plus vaste forêt du monde, qui malgré les problèmes liés à la déforestation et l’exploitation de minerai, reste encore le « poumon de la Terre » et l’un des plus importants réservoirs de biodiversité de la planète. L’immersion est réelle au cœur de cette vie sauvage exubérante. Un beau voyage pour les amoureux de nature.

Les communautés indiennes de la région de Leticia

La région jouit d’un véritable brassage culturel entre les traditions colombiennes, péruvienne et brésilienne. Ce sont 26 ethnies indigènes qui vivent en l’Amazonie Colombienne, ce qui confère à la région une identité culturelle bien marquée et permet aux voyageurs une immersion profonde. Le long du fleuve Amazone, vous côtoierez les communautés indiennes Nukaks, Ticunas, Tucanos, Camsás, Huitotos, Yaguas et Ingas.

Les activités possibles dans la région de Leticia

Durant votre voyage en Amazonie, plusieurs activités sont possibles : marches en forêt, observation ornithologique, croisière sur l’Amazone, canoë et visite des communautés indigènes.

 

Autrefois habité par une douzaine de communautés indigènes, le Parc National Naturel d’Amacayacu abrite aujourd’hui seulement la tribu indienne Ticunas. Cette immense réserve naturelle de presque 300 000ha est l’endroit idéal pour observer de près la forêt primaire. Elle possède plusieurs écosystèmes très différents : marais, forêt, jungle, zone inondée … Le parc national abrite surtout une incroyable biodiversité : 500 espèces d’oiseaux (Aras, Agami trompette, caracara à gorge rouge, Coracine ornée, …), 150 mammifères (jaguars, loutres, dauphins roses, singes, …) et des dizaines de reptiles (caïmans, alligator noir, boa, anaconda, tortues, …). De nombreuses randonnées, observations ornithologiques, sorties kayak sont proposées dans le parc. Il est également possible de traverser la canopée sur un pont suspendu à 30 mètres de hauteur.

Puerto Nariño

Le petit village de Puerto Nariño fondée en 1961 a été nommé en l’honneur du général Antonio Nariño, vif opposant aux espagnols. C’est une petite bourgade située à 75km en amont de Leticia sur le fleuve Amazone, connu pour son exemplarité en terme de développement durable. Dans ce village, ne circule aucun véhicule à moteur et les habitants (majoritairement des indiens Ticuna, Cocoma et Yagua) sont impliqués dans de nombreuses initiatives citoyennes de recyclage des déchets, gestion des eaux de pluies ainsi que des actions de protection de l’environnement (protection des zones de nidifications, lutte contre la déforestation, etc.). Depuis Puerto Nariño de nombreux chemins de randonnée mènent jusqu’à des villages indiens à travers une végétation luxuriante.

Lac de Tarapoto

Le lac de Tarapoto est situé à 10km à l’ouest de Puerto Nariño et est un lieu sacré pour les communautés indigènes. Le merveilleux lac de Tarapoto est également le lieu de prédilection d’une riche faune sauvage. A bord d’une petite embarcation, il est possible d’observer les dauphins roses et des dauphins gris d’Amazonie ainsi que des Victorias d’Amazonie (nénuphars géants) et de nombreux oiseaux (perroquets, hérons, toucans…).

 

Le rio Yavari est un puissant affluent de l’Amazone marquant la frontière entre le Pérou et le Brésil (pas besoin de visa brésiliens sur une distance de 100km à partir de Leticia). Il se faufile à travers les vastes étendues de forêt vierge et permet d’incomparables points d’observation d’une abondante vie sauvage (dauphins roses et nombreuses espèces de singes).

Réserve naturel Zacambu

Une réserve naturelle à 60km au nord-ouest de Leticia, dans les forêts inondées et au bord du lac Zacabu. Cette réserve est le refuge de papillons colorés, de dauphins roses, de piranhas et de caïmans.

Réserve naturelle Palmari

A 105km de Leticia (visa brésiliens nécessaire) le long du rio Yavari, la réserve naturelle de Palmari accueille un lodge et un centre de recherche. La tour d’observation est réputée offrir un panorama inégalé sur la forêt amazonienne et sa position sur les trois types d’écosystèmes amazoniens : forêt sèche, semi-inondée et inondée, lui permet d’être un lieu où vivent une très riche diversité d’espèces animales et végétales.